WASHINGTON TEXT, LE COMBAT !

washington

Washington Text ? Une écriture typographique,  qui va nous permettre aujourd’hui, de lancer le combat tant attendu : Typographe contre Calligraphe ! A ma droite donc, 3 ouvriers autour de la forge, un fondeur, un graveur et un maître typographe. A ma gauche, un homme seul, apprenti calligraphe attendant le coup de gong. Les épreuves de l’alphabet à reproduire viennent d’être remises à chacun, et déjà un problème semble affoler nos besogneux, le mélange de plomb ne s’amalgame pas. Ont-ils au moins pensé à rajouter les 5% d’étain. Dans l’autre camp, l’homme paisible trempe délicatement le doigt dans son thé pour humecter une pierre d’Arkansas, chaque plume y glisse doucement.abc

Les épreuves comprennent un jeu complet en Capitales, l’autre en minuscules vous l’aurez deviné. En rouge, le typographe, en noir son adversaire.  Les premiers essais sont concluants et il y a bien longtemps que le calligraphe est parti déjeuner. De l’autre côté, ça joue du soufflet, ça cogne et ça chie !

iln

Après le repas, sieste obligée, le trio n’a toujours pas fourni ses 26 premières pièces ! Installé à l’ombre d’un grand chêne, le sage se laisse aller aux minuscules. A l’intérieur, les bas de casse ne sont encore pas annoncées. Les parchemins sont remis au jury alors que le soleil n’atteint pas les seize heures, l’apprenti peut donc partir à la pêche !adgh

 Près de la forge, un ouvrier tourne en rond, comme dans une administration, alors que le retard est incommensurable. On soupçonne un premier cas de saturnisme ; pourront-ils finir à deux, alors que  pour le lendemain s’annonce l’épreuve du mot ? Vous le saurez tout de suite, au risque de voir avorter le prochain épisode. En rouge, ça sent le travail bâclé ! La nuit tombe et la forge rougeoie toujours, m’est avis qu’elle sera bien prête au matin du lendemain !

lmoy

Le second jour est consacré à la réalisation d’un seul mot, la profession qui les honore. Encore que chez les rouges, l’honneur n’est plus de mise, l’ouvrier malade a été pendu, il déstabilisait ses collègues. Du coup le graveur travaille bien de ses deux mains et de ses deux pieds actionne l’immense soufflet de la forge ; ils font pitié à voir. L’apprenti calligraphe remet son épreuve à l’heure où les légumes sont toujours dans leur peluche et où les venaisons pissent encore du nez.

typographe

Copieux repas pour l’un, outrageusement arrosé, bout de lard dévoré sur le pouce pour les autres. Les intervalles ne collent pas et la graisse n’est pas homogène, l’apprenti semble filer aisément vers la victoire, mais laissons-le regagner sa meule de foin, l’après-midi commence à peine.

calligraphe

Point de ligature chez le typographe, le graveur se fait apostropher ! Le problème d’écart persiste, l’effet “pinceau” est douteux. Les deux ouvriers finissent à genoux, implorent-ils Dieu ou la Mort ? Reviendront-ils en 3ème journée pour l’épreuve texte ? Vous le saurez dans un … futur immédiat,  il faut battre l’enfer quand il est chaud ! Au matin du dernier jour, devinez qui arriva en sifflotant ? Le texte choisi par le jury est extrait du recueil “Grèves de boutoir” du non moins célèbre polémiste Piero. A vous de juger !

paritetypo

On sent vraiment les hommes à bout, on craint l’immolation, ne dit-on pas d’ailleurs “se jeter dans les flammes …”.  Pour l’apprenti calligraphe, qui reconnait timidement, ne pas avoir donné le meilleur de lui-même en cette première semaine de travail, le résultat est tout simplement, époustoufilant ! 

paritecalli

On me glisse à l’oreille que le vainqueur du combat n’a utilisé, à l’actif d’un bilan carbone irréprochable, que quelques pincées de noir de fumée, un peu de graisse de poisson et l’eau filtrée du Fleuve Jaune. Côté typographe, on peut parler sans quantifier plus l’échec, de plomb, d’étain, d’antimoine, de bois de chauffe et de charbon, sans parler de la triste disparition d’un ouvrier.

Ami(e)s, quand il vous faudra choisir entre Typographie et Calligraphie, entre font et plume, n’hésitez pas, plongez tête baissée dans l’encre noire de vos nuits blanches.