TITIVILLUS, DÉMON ET PATRON DES CALLIGRAPHES

https://www.behance.net/gallery/12887245/Titivillus - by Adriel Tucson Arizona

Ci-dessus en bandeau : https://www.behance.net/gallery/12887245/Titivillus – by Adriel Tucson Arizona

Titvillus fait sa première apparition dans un ouvrage de John of Wales, Tractatus de Penitentia, à la fin du XIII ème siècle. Il y est question d’un démon aux ordres du Malin, qui collecte toutes les incivilités des religieux lors des cérémonies liturgiques, bavardages, mots mal prononcés, marmonnés, oublis qui seront comptabilisés et serviront de charge au moment du jugement dernier.

titivillus4

Iconographie espagnole – XV ème siècle

On reconnait ici les attributs du Diable dans son envoyé : ailes, cornes, corps poilu, mais on ne sait pas si Titivillus attend la faute, la rature ou si sa seule présence devrait les insuffler.
 

titivillus2

 

Benoit Billion Enlumineur Nantes – http://behydezell.com/

Dans cette lettrine T à son effigie, Titivillus est aisément reconnaissable à ses traits sataniques mais aussi à son sac pour collecter les fautes ; bizarrerie, le moine tient à la fois un calame et sa lame pour tailler le papier, ses lunettes sont charmantes et le démon a l’air ma foi, bien sympathique.
 

Au XV ème siècle, Titivillus quitte les lieux de culte pour s’introduire  dans les scriptorium . Là, il collecte dans un sac qu’il porte sur l’épaule, les oublis, ratures des manuscrits. Chaque faute y est notée dans un grand livre avec le nom du moine responsable, toujours pour ce fameux jugement dernier.

titivillus5

 

Ythera of Anevern Illustratrice Fantasy Los Angeles, http://anevern.storenvy.com

Dans cette seconde lettrine, Titivillus est pris en flagrant délit de scratch au pinceau. De son sac, s’échappe un chapelet de fautes, aisément reconnaissables, même si de langue anglaise. Le sac est-il percé ou aspire-t’il tout seul les fautes ?

 

titivillus5

 

Tytinillus, Alemania, s.n., s. XVII – http://www.titivillus.es

Dans cette version allemande, nouvel attribut avec les pattes de bouc, mais aussi la béquille. Le sac est remplacé par une hotte et le démon s’empare de livres entiers pour preuve.

 

titivillus3

 

Don King – calligraphe – Caroline du Nord – http://www.dkingstudio.com

En se rendant directement sur le site de Don King, dans une autre taille et meilleure résolution, vous pourrez profiter d’un texte succulent en marge. Il y est expliqué quelques recettes pour le maintenir à l’écart de votre travail.

On dit aussi qu’il insuffle les fautes aux copistes et devient par le fait, l’excuse du scribe, toute trouvée ! Titivillus est alors sacré : le démon – patron des copistes et calligraphes. 

Et pour finir, trois versions un peu décalées, l’une dédié aux imprimeurs et une version 3D en résine polymère.

titivillus

Titivillus. The Printer’s Devil – http://www.zombielogic.org

titivillus8

Gavy Swan – Ontario – http://www.gavyswanart.com

titivillus10

https://jaimeespinar.files.wordpress.com/2010/04/titivillus-rojo.jpg